Derrière les mots, Clément. Journaliste de 23 ans, j’ai travaillé dans plusieurs médias, journaux et web. Aujourd’hui pigiste à temps plein pour europe1.fr, je m’occupe principalement des questions économiques et à l’occasion du cinéma, ma passion. « Serial Ciner » est un complément, un moyen pour moi d’écrire plus régulièrement sur le 7ème art.

Ciné pour tous

Sur « Serial Ciner », il est bien évidemment question de films, grand public pour la plupart mais aussi exigeants. Je suis partisan d’un cinéma accessible à tous mais intelligent. Blockbuster ne rime pas toujours avec cerveau débranché, pour peu qu’on veuille bien se donner la peine de regarder le film, pas de le voir (si, si il y a une vraie différence).

Le Cinéma avec un grand C est plus qu’un simple amas de films. Les oeuvres sont traversées par des courants, des tendances, des mouvements, parfois des politiques. Les repérer est essentiel à la bonne compréhension des images. Surtout qu’avec plus de 650 films qui sortent chaque année, difficile de s’y repérer.

D’autant plus qu’aujourd’hui plus que jamais, le 7ème art est une industrie. Et qui dit industrie dit argent. Les films sont  toujours façonnés par les réalisateurs et les scénaristes, entre autres, mais aussi par les producteurs. Si Iron Man 3 a une fin alternative avec des acteurs chinois, ce n’est ni un hasard, ni anodin.

cropped-logo-serial-ciner-1.png

Séries A

Comment aussi ne pas parler de séries ? A l’heure où les plus grands acteurs d’Hollywood, de Kevin Spacey à Julia Roberts en passant par Anthony Hopkins, font ou s’apprêtent à faire le saut vers le petit écran, les séries s’imposent comme une forme « nouvelle » de cinéma.

« Nouvelle » car les moyens sont désormais colossaux pour proposer des oeuvres de qualité égale ou supérieure aux films : une saison de Game of Thrones ou Marco Polo coûte presque autant à produire qu’un blockbuster.

Sense8, Westworld, Black Mirror… La télé permet des formats et des créations inédites avec pour conséquence des sujets traités plus en profondeur et des personnages plus attachants. Avec les analyses qui vont avec.

Bref, « Serial Ciner », c’est tout ça au même endroit, avec de l’humour, des contre-pied, des chiffres (parfois), des GIFs (souvent) et de la passion tout le temps !

Publicités